Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La revue d'Istyar

La revue d'Istyar

Juste un blog dans lequel je traiterai de mes deux passions: le cinéma et les séries télévisées.

Critique "Star Wars - Le réveil de la Force" de JJ Abrams

Critique "Star Wars - Le réveil de la Force" de JJ Abrams

JJ Abrams avait une lourde tâche à réaliser : comment réaliser une suite de l'épisode VI de Star Wars en introduisant de tous nouveaux personnages, tout en respectant l'univers d'origine ? A-t-il réussi ce pari ? Réponse ici !

NOTE: Attention Spoiler !!!

Ma vidéo critique de Star Wars VII

Star Wars VII - Le Réveil de la Force était certainement le film le plus attendu de cette fin d'année. 30 ans après Le Retour du Jedi, les fans du monde entier attendaient la suite de l'histoire de Luke, Han et Leia. JJ Abrams avait donc énormément de pression pour réaliser ce septième volet, premier de la troisième trilogie, peut-être même le plus difficile à réaliser : garder les anciens personnages en les mettant au second plan dans le but d'introduire les petits nouveaux n'était pas chose aisée.

Et bien, après visionnage de cet épisode, nous pouvons dire que ce pari est gagné ! Le trio d'anciens personnages est bien mis en retrait, sauf Han Solo, qui est réellement au coeur de l'action, logique puisque pas mal d'intrigues tournent autour de lui. Pour les petits nouveaux, Poe Dameron, Finn et Rey, ils sont parfaitement intégrés à l'univers. Les jeunes acteurs Oscar Isaac (Poe), John Boyega (Finn) et Daisy Ridley (Rey) sont très convaincants, notamment la jeune Daisy Ridley (Rey), qui était à ce jour une illustre inconnue, et qui semble très à l'aise dans son rôle, qui est peut être le plus important de ce volet.

John Boyega, Daisy Ridley et Oscar Isaac, trois acteurs très convaincants

John Boyega, Daisy Ridley et Oscar Isaac, trois acteurs très convaincants

La jeune Daisy Ridley très à l'aise dan son rôle de Rey

La jeune Daisy Ridley très à l'aise dan son rôle de Rey

Ce septième volet introduit donc la troisième trilogie de l'univers Star Wars. Il donne donc le ton à suivre pour la suite. On peut donc s'attendre à ce que les prochains films soient plus sombre, un peu comme l'épisode III La Revanche des Siths; mais ils seront surement aussi assez drôle, plus que les précédents, car, personnellement, j'ai trouvé qu'il y avait plus de petites pics humoristiques, notamment grâce aux personnages de Finn et de Poe, qui ont des répliques parfois très drôle, inattendues même, et qui font que l'on s'attache très vite à ces personnages là.

Finn et Poe, 2 personnages pleins d'humour

Finn et Poe, 2 personnages pleins d'humour

La violence est plus présente que dans les précédents volets. En fait, ce n'est pas vraiment qu'il y en a plus qu'avant, mais c'est surtout qu'elle est beaucoup plus marquante et voyante. Par exemple, au tout début du film, on assiste à l'attaque d'un village sur la planète Jakku. Tous les villageois sont alors exterminés sous nos yeux, alors que, par exemple, dans l'épisode III, quand Anakin tue les jeunes apprentis Jedi, on ne voit pas l'action, elle nous marque donc moins, alors qu'elle est plus importante que l'extermination de villageois dans le VII. On est désormais spectateurs de cette violence, tandis qu'avant, on en la voyait pas. Cela rend l'univers plus réaliste, et c'est donc un très bon coup de la part de Abrams.

Le village de Jakku, en proie à l'attaque du Premier Ordre

Le village de Jakku, en proie à l'attaque du Premier Ordre

Au niveau du nouveau trio de personnages principaux,, ils deviennent vite très attachant, Poe par son audace qui nous rappelle un peu Han Solo, Finn pour son cot</em>é un peu maladroit, mais surtout pour son humour, et enfin Rey pour son courage et sa maîtrise de la force, qui rappelle énormément Anakin et Luke. Les autres personnages sont aussi très bien intégrés. Le coté psychologique de Kylo Ren nous permet même d'explorer une autre vision de la force: quand il parle devant le masque de Dark Vador, il dit qu'il est tenté par le coté lumineux de la force, ce qui est selon lui quelque chose de mal, alors que cette aspect de la force était appliqué jusqu'ici au coté obscur seulement.

Poe, Rey et Finn, trois personnages très attachants

Poe, Rey et Finn, trois personnages très attachants

Kylo Ren, A.K.A Ben Solo, un personnage tiraillé entre le coté obscur de son maître et le coté lumineux de ses origines...

Kylo Ren, A.K.A Ben Solo, un personnage tiraillé entre le coté obscur de son maître et le coté lumineux de ses origines...

De plus, la mise en scène est magnifique, complètement différente de celle de Georges Lucas, mais elle porte ses fruits. Le gigantisme est très présent, notamment ce plan où l'on voit Rey debout devant un propulseur de croiseur impérial en ruine. Le combat final entre Rey et Kylo Ren est quant à lui élégamment mit en scène.

Le combat Rey vs Ren n'a rien à envier à celui opposant Obi-Wan à Anakin dans l'épisode III

Le combat Rey vs Ren n'a rien à envier à celui opposant Obi-Wan à Anakin dans l'épisode III

Mais ce film n'est évidemment pas parfait. Tout d'abord, il est critiquable pour son coté reboot des épisodes IV et VI: Poe Dameron qui confie la carte pour retrouver Luke à BB-8, ça ne vous rappelle pas un certain R2-D2 qui se voit confier les plans de l'étoile noire par Leia pour les mettre en sécurité ? Une arme capable de détruire des systèmes entiers, ça ne vous rappelle pas une certaine étoile noire ? Détruire cette arme ne vous rappelle-t-il pas le but de tout l'épisode IV et l'épisode VI ? Ou encore un type qui se balade avec un casque sur la tête et qui maîtrise le coté obscur de la Force ? Il y a vraiment énormément d'éléments qui sont repris de la trilogie originale, on pourrait donc reprocher à ce film d'être un reboot de Star Wars IV - Un nouvel espoir. Mais c'est éléments sont améliorés: BB-8 est encore plus humanisé que R2 (oui, c'est possible), la nouvelle arme est carrément une planète modifier qui aspire des soleil pour se recharger, et qui peut détruire des systèmes entiers, faisant passer l'étoile noire pour une balle de golf en comparaison. De plus, on peut assister à la destruction d'une planète, comme dans le IV, mais cette destruction est plus marquante: alors que dans le IV, on assiste à la destruction de la planète de Leia depuis l'étoile noire, donc de l'extérieur, on assiste à la destruction du siège de la République depuis l'intérieur, car on peut voir les habitants qui voient arriver les rayons, sachant qu'ils vont mourir. Beaucoup d'éléments sont donc repris, mais comme ils sont améliorés, la pilule passe très bien.

BB-8 encore plus humain que R2-D2

BB-8 encore plus humain que R2-D2

Deuxième chose qui est critiquable dans ce film c'est le manque de suspens. On sait déjà que Han Solo est le père de Kylo Ren alors qu'on en est même pas à la moitié du film; le Leader Suprême Snoke (l'empereur bis si on veut) dévoile son visage dés son apparition, alors qu'il aurait été bien plus intéressant que l'on ne découvre pas son visage tout de suite. La mort de Han est prévisible. On peut aussi deviner très rapidement qui est le père de Rey, alors que cela n'est même pas dit dans le film... Trop peu de suspens, ce qui gâche un peu ce superbe film.

Andy Serkis interprète Snoke en motion capture

Andy Serkis interprète Snoke en motion capture

En conclusion, ce nouvel opus gagne haut la main son pari de relancer la franchise. JJ Abrams réalise un véritable coup de maître, même si il n'innove pas assez en reprenant beaucoup l'épisode IV, et qu'il gâche un peu le suspens. Ces deux points seront à améliorer dans les films suivants. Mais ce n'est hélas pas JJ Abrams qui reprendra la réalisation pour les prochains opus. Même si il a réussi l'épisode le plus compliqué de la franchise, on ne peut pas parier que la suite restera au même niveau, de par le changement de réalisateur. Espérons donc que les prochains sauront continuer ce que Abrams a si bien commencé...

JJ Abrams ne réalisera pas les prochains volets

JJ Abrams ne réalisera pas les prochains volets

La BA de Star Wars VII - Le Réveil de la Force

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article