Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La revue d'Istyar

La revue d'Istyar

Juste un blog dans lequel je traiterai de mes deux passions: le cinéma et les séries télévisées.

Critique "Chair de Poule" de Rob Letterman

Chair de Poule, c'est avant tout une série de livres tous plus ou moins horrifiques, écrient par R.L. Stine. Même si nous n'aimons pas lire, ou tout simplement pas ce genre de lecture, nous avons tous tenu entre nos mains un de ces livres, ou lu un de ces livres. Et depuis mercredi dernier, nous même eu la chance de voir cet univers transposé à l'écran. Alors, ce film est-il ou non fidèle à l'univers des livres ?

NOTE: Attention Spoilers !!!

Chair de Poule est sorti dans nos salles françaises ce mercredi 10 février. Au vu de la bande annonce, ce film n'avait rien d'exceptionnel, voir même carrément rien à voir les livres. Et c'est vrai que les premières bandes annonces nous donnaient un mauvais aperçu de ce film. C'est donc sans aucune attente que je suis allé voir ce film, et j'avoue que je n'ai pas regretté mes 7€50 !

Ayant lu plusieurs livres de cette série, j'avoue que les bandes annonces m'avaient laissées un froid quant à ce film. En fait, ce qui refroidissait le plus, c'était que l'univers de Chair de Poule était trop vaste pour choisir un livre en particulier. Le film est donc un mélange de l'ensemble des livres de Stine, et c'est cela qui était le plus perturbant en fait, surtout quand on sait que peu d'adaptation de livres au cinéma reste un minimum fidèle à l'oeuvre d'origine, alors choisir l'ensemble d'une série gigantesque de livres pour en faire un film paraissait très peu convaincant : c'était un pari très risqué pour Letterman. le réalisateur (par exemple) des "Voyages de Gulliver", film dans lequel il dirigeait déjà Jack Black dans le rôle titre, qui joue le rôle de R. L. Stine dans "Chair de Poule". A-t-il réussi ce pari ?

Après "Les Voyages de Gulliver", Jack Black rempile sous la direction de Letterman dans "Chair de Poule"

Après "Les Voyages de Gulliver", Jack Black rempile sous la direction de Letterman dans "Chair de Poule"

Et bien je dois avouer que c'est un pari réussi haut la main ! En effet, l'idée retenue pour adapter cette oeuvre à l'écran est vraiment excellente : imaginer que les histoires écrites par Stine soient réelles, et faire ainsi de l'auteur un personnage, et bien c'est très brillant, surtout que l'idée marche très bien ! Autre point positif, l'humour est très présent, et même s'il peut paraître un peu loudingue sur les bords, on passe un très agréable moment en regardant ce film. De plus, les jeunes acteurs, pour la plupart très peu connus du grand publique, sont très à l'aise dans leur rôle, surtout Ryan Lee, qui campe le rôle de Champ, qui est, pour résumé, le type le plus lourd du lycée.

Un quatuor de bons acteurs, avec trois jeunes qui risquent de faire parler d'eux, surtout Odeya Rush...

Un quatuor de bons acteurs, avec trois jeunes qui risquent de faire parler d'eux, surtout Odeya Rush...

Aussi, le fait que les effets spéciaux soient relativement du type effets de séries B, et bien cela ne dégrade pas le film, au contraire, étant donné que l'esprit "Chair de Poule" n'est pas effrayant, puisque qu'à chaque fin de livres, on comprends rapidement que tout est bidon, et ce ne sont pas vraiment des livres qui donnent la "chair de poule". Et bien, dans le film, c'est exactement pareil, et les effets spéciaux de séries B reflètent cet esprit là. De plus, ils permettent aussi d'apporter encore plus d'humour au film.

"Effets spéciaux de séries B" ne rime pas forcément avec "nanar"

"Effets spéciaux de séries B" ne rime pas forcément avec "nanar"

En conclusion, le film Chair de Poule est loin d'être la déception que les bandes annonces nous annonçaient. Sans être le film du siècle, ni même de l'année, il ne tombe pas non plus complètement dans la case nanar, malgré ces effets spéciaux de série B. Le film Chair de Poule reste somme toute un bon divertissement familial.

La BA de Chair de Poule

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article