Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La revue d'Istyar

La revue d'Istyar

Juste un blog dans lequel je traiterai de mes deux passions: le cinéma et les séries télévisées.

Critique "Le Chasseur et la Reine des Glaces" de Cédric Nicolas-Troyan

Critique "Le Chasseur et la Reine des Glaces" de Cédric Nicolas-Troyan

Annoncé comme le préquel de "Blanche Neige et la Chasseur", sorti en 2012, "Le Chasseur et la Reine des Glaces" est disponible dans nos salles françaises depuis le 20 avril dernier. Quel est donc le verdict pour ce film qui, je le rappelle, faisait parti de mes attentes ciné pour 2016 ?

Ce que je dois bien avoué à propos de ce film, c'est qu'il m'a relativement surpris. Tout d'abord, il était annoncé comme un préquel de "Blanche Neige et le Chasseur", alors qu'en réalité, seule les quinze premières minutes du film se déroulent avant les événements du premier: l'intrigue principale du film se passe en réalité quelques années après "Blanche Neige et le Chasseur". Enfin, au vu des premières bandes annonces, je m'attendais à un film vraiment très sombre, encore plus que le premier, qui s'était déjà démarqué à l'époque pour son côté très sombre, chose très peu commune pour une adaptation de conte. Mais, au final, on se retrouve avec un film assez léger, de part son humour. En soi, cela n'est pas un défaut, mais j'avoue que j'aurais préféré un film plus sombre et plus mature, mais c'est bien là que se situe le problème: le tout public. Je ne vais pas m'attarder sur rong>le problème du tout public dans cette critique, je le ferai prochainement avec "Captain America Civil War". En réalité, ce qui m'a le plus gêné dans la légèreté de ce film, c'est qu'il était majoritairement basé sur une histoire d'amour un peu trop cucu la praline à mon goût... Alors que le premier film se démarquait des autres adaptations de conte, car il n'était pas du tout basé sur une histoire d'amour, "Le Chasseur et la Reine des Glaces" tombe un peu trop dans la mauvaise caricature du film tout public cucu la praline.

Une histoire d'amour trop présente

Une histoire d'amour trop présente

Sur le plan de l'interprétation, le bilan est assez mitigé. Si du côté des antagonistes, Charlize Theron (Blanche Neige et le Chasseur, Mad Max Fury Road) et Emily Blunt (Sicario, Edge of Tomorrow) interprètent avec brio leur personnage d>e Ravenna et Freya, du côté des gentils, ce n'est pas tout à fait la même chorong>se. Autant du côté de Jessica Chastain (Crimson Peak, Seul sur Mars), je pense que c'est son personnage d>e Sara qui ne lui laissait pas trop le champs libre pour une interprétation vraiment bonne, mais du côté de Chris Hemsworth (Avengers, Blanche Neige e>t le Chasseur), qui es>t un acteur que j'adore, on tombe carrément dans la caricature du bad boy de conte de fée, notamment pour son interprétation un peu surjouée. Mais bon, Hemsworth ayant toujours tendance à surjoué un peu, on ne lui en voudra pas pour ce film. On t'aime Chris !

Charlize Theron et Emily Blunt, parfaite dans leur rôle de méchantes

Charlize Theron et Emily Blunt, parfaite dans leur rôle de méchantes

Un Chris Hemsworth un peu trop dans la surenchère

Un Chris Hemsworth un peu trop dans la surenchère

Mais ce film a évidemment de grandes qualités. Cédric Nicolas-Troyan (techniciens des effets visuels dans "Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl" et réalisateur de "Le Chasseur et la Reine des Glaces") nous offrent des effets spéciaux vraiment magnifiques, et des paysages tout aussi grandioses. Le scénario est, malgré cette histoire d'amour un peu cucu, très bon, meilleur que celui de "Blanche Neige et le Chasseur".

En conclusion, malgré son côté un peu déroutant et cucu la praline, "Le Chasseur et la Reine des Glaces" nous offre un véritable voyage au fin fond de notre imagination. Son scénario et ses effets spéciaux en font un bien meilleur film que le premier.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article