Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La revue d'Istyar

La revue d'Istyar

Juste un blog dans lequel je traiterai de mes deux passions: le cinéma et les séries télévisées.

Critique "Assassin's Creed" de Justin Kurzel

Assassin's Creed, sorti en France le 21 décembre 2016

Assassin's Creed, sorti en France le 21 décembre 2016

Depuis sa sortie le 21 décembre dernier, on peut dire que le film Assassin's Creed de Justin Kurzel (Macbeth) se prend un véritable torrent de critiques négatives. Mais ces critiques sont elles justifiées ?

ATTENTION SPOILERS !!!!

Avant de commencer cette critique, je me dois de vous préciser que je n'ai jamais joué à un seul Assassin's Creed de ma vie, je n'ai fait que quelques recherches avant d'aller le voir, donc je ne connais pas assez l'univers de base pour avoir un avis sur la fidélité du film par rapport au jeu vidéo.

Déjà, avant de rentrer dans le vif du sujet, j'ai passé un très bon moment en salle en allant voir ce film, Assassin's Creed est donc un film que j'ai beaucoup aimé ! Mais malgré cela, je dois admettre que je suis assez d'accord avec la plupart des critiques: le gros point faible du film, c'est son scénario. Sur le fond, le scénario est relativement simple, j'ai donc trouvé qu'il était inutilement complexifié ! Pourquoi ? A mes yeux, cela vient des divergences de point de vu entre Ubisoft - qui avait la main mise sur la quasi totalité de la production -, qui voulait (très clairement) réaliser ce film dans le seul but de populariser encore plus ses jeux vidéos afin d'en vendre de plus en plus; et le réalisateur Justin Kurzel, qui avait déjà dirigé Marion Cotillard et Michael Fassbender avec le film Macbeth (à voir absolument, si si, vraiment, allez-y !), qui voulait (visiblement) en faire une sorte de film d'auteur, dans la ligné donc de son précédent film. Et c'est là que se trouve le problème du scénario: la production d'Assassin's Creed était très encadrée, empêchant ainsi le réalisateur d'exprimer toute sa créativité pour faire du film plus qu'une simple publicité à gros budget (ce qu'est ce film au fond), et l'on ressent cette volonté à certains moments. C'est donc le contraste entre la volonté d'Ubisoft et la vision de Kurzel qui rend le scénario bourré d'incohérences et faussement complexe.

Justin Kurzel n'a pas pu réaliser sa propre vision du film en raison des attentes d'Ubisoft

Justin Kurzel n'a pas pu réaliser sa propre vision du film en raison des attentes d'Ubisoft

Autre défaut reproché au film, c'est la sur-utilisation d'images de synthèses. Alors, je vais être franc avec vous: aujourd'hui, reprocher à un film d'être dans la surenchère d'images de synthèse, c'est un peu (beaucoup même) du foutage de gueule, surtout quand on voit le nombre de grosses productions qui font exactement la même chose dans le but de cacher la faiblesse du scénario en en mettant plein la vue au spectateur. Ceci n'est que mon point de vue, mais la surenchère d'images de synthèse devient (hélas) une norme dans les grosses productions actuelles...

Bon, passons maintenant aux points positifs du film selon moi. Tout d'abord, comment passer à côté de l'interprétation ? Michael Fassbender, que je considère comme l'un des meilleurs (si ce n'est LE meilleur) acteurs de sa génération, nous offre ici encore une performance grandiose (SPOILERS: mention spéciale pour la scène de folie de Callum, "I'm crazy 'cause I'm lonely"), voilà, y a pas grand chose d'autre à dire, il est tout bonnement génial dans ses deux rôles (que se soit pour Callum ou Aguilar), on sent bien son investissement pour ce film, il a d'ailleurs tenu à réaliser la plupart de ses cascades lui même. Malgré tous ses points négatifs, ce film est à voir absolument rien que pour la performance de Fassbender !

Un Michael Fassbender au somment de son art !

Un Michael Fassbender au somment de son art !

Et Marion Cottilard, parlons en aussi ! Alors, je vous préviens, je n'aime pas du tout le jeu de Marion Cotillard en général (surtout depuis sa scène finale - horriblement ratée !! - dans The Dark Knight Rises de Nolan), mais là, à part sa première scène qui m'a pas mal agacé, franchement, son jeu correspondait à merveille à son rôle, c'est pour moi une des meilleurs interprétation dans une grosse production qu'elle nous ai offerte, donc je n'ai rien à dire de plus. Et quand aux autres acteurs, Jeremy Irons fait du Jeremy Irons, donc tout en maîtrise, de toutes façons il n'a plus rien à nous prouver, et l'apparition de Charlotte Rampling (qui a une classe naturelle époustouflante) fait vraiment très plaisir.

Marion Cotillard excellente dans son rôle de Sophia Rikkin

Marion Cotillard excellente dans son rôle de Sophia Rikkin

Autres points positifs, les cascades vraiment jouissives (mais ça on s'y attendait de toutes façons) et les plans magnifiques de l'Espagne pendant l'Inquisition. Je ne vais pas m'exprimer longtemps sur la fidélité du film envers les jeux, je suis allé le voir avec une amie qui, sans non plus être une experte d'Assassin's Creed, m'a confirmé qu'il était relativement fidèle, même si l'action se déroule principalement en dehors de l'Animus (la machine permettant de revivre les souvenirs de ses ancêtres), contrairement aux jeux vidéos. A mes yeux, c'est un très bon point pour le film, car cela nous permet d'explorer une autre facette de cet univers.

Je terminerai sur le fait qu'Assassin's Creed n'a pas été réalisé uniquement pour les connaisseurs du jeu, ce film pouvant être compris par n'importe qui n'ayant jamais joué au jeu de sa vie. Son accessibilité en fait un des meilleurs films tiré d'un jeu vidéo que j'ai pu voir, même si il y a évidemment du fan service (en soi, adapter un jeu vidéo sur grand écran, c'est du fan service), comme cette scène où Callum voit tous les assassins des différents jeux.

En conclusion, malgré son scénario trop contrasté, Assassin's Creed ne mérite pas toutes ces critiques négatives ! Sans être le film du siècle, il remplit son rôle de divertissement, tout en devenant la meilleure adaptation ciné tirée d'un jeu vidéo.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

unknown 08/01/2017 14:58

Super article, tout à fait d'accord avec ton point de vue.