Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La revue d'Istyar

La revue d'Istyar

Juste un blog dans lequel je traiterai de mes deux passions: le cinéma et les séries télévisées.

Critique du film Logan de James Mangold

Logan, sorti en France le 1er mars

Logan, sorti en France le 1er mars

Enfin ! Le film que j'attendais le plus pour cette année 2017 vient de sortir dans nos salles françaises: Logan, dernière apparition de Hugh Jackman dans le rôle de Wolverine... Pour simplifier: nous sommes en 2029, cela fait 12 ans qu'aucun mutant n'est venu au monde, la quasi-totalité d'entre eux a disparu, il ne reste plus (enfin ça c'est ce que l'on sait) qu'un Wolverine vieilli et affaibli, protégeant un Charles Xavier légèrement sénile (si si, il l'est franchement) en le cachant à la frontière mexicaine, jusqu'au jour où débarque une jeune mutante ressemblent énormément à Logan... Verdict ?

ATTENTION: SPOILERS !!!!

Après 17 ans et 9 apparitions dans le rôle du mutant le plus célèbre du cinéma, c'est l'heure pour nous autres fans de dire adieu à Hugh Jackman dans ce qui restera sûrement son plus grand rôle. Et ce sont des adieux plus que réussis ! Bon, on doit principalement cela au choix de la Fox de laisser carte blanche à Mangold pour faire le film qu'il voulait, avec notamment cette décision d'en faire un film classé R aux USA (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés), qui nous permet d'avoir enfin un Wolverine fidèle à ce qu'il est dans les comics: un personnage violent et brutal, qui n'hésite pas à couper des bras, des jambes et des têtes, à étriper, bref, à mettre en pièce tous ses opposants. De plus, cette violence reste assez bien dosée dans le film: on alterne scènes d'actions sanglantes qui ont toutes un but dans le récit (ce qui se fait de plus en plus rare dans un film de super-héros) et scènes plus intimistes, plus posées, qui permettent d'installer l'intrigue et surtout les relations entre les personnages. Le scénario a beau être simple, il reste très bon, malgré un dernier tiers que certains qualifient de décevant. Personnellement, je le qualifierais plutôt de prévisible: bon, ok, le mort de Wolverine à la fin, il fallait s'y attendre avant de voir le film de toutes façons, mais tout de même, le moment où Logan s'administre l'intégralité du flacon de "dopants pour mutant" (je ne me souviens plus du nom exact, donc j'innove !) afin de récupérer temporairement sa force et ses pouvoirs de régénération, qui ne l'a pas vu venir à des kilomètres ? Ou encore l'utilisation de la balle en adamantium afin de tuer X-24, sorte de clone de Wolverine ?

Parlons en de ce X-24 ! Là ou certains auraient préféré voir un Dent de Sabre ou encore un Daken au poste de "boss final", j'ai été personnellement très agréablement surpris d'assister à un combat entre Wolverine et son clone dépourvu de toute humanité, sorte d'être ne partageant avec Logan que l'aspect physique et la brutalité. J'ai trouvé ce choix très intéressant, je ne m'y attendais pas, et franchement, cela m'a montré qu'en réalité, j'avais très envie de voir un combat Wolverine vs himself, et je n'aurais jamais cru voir cela un jour ! Si on allait un peu plus loin dans l'analyse, on pourrait dire par exemple que cela correspondrait à une métaphore physique du combat interne que le personnage de Wolverine a toujours mené contre sa bestialité...

Grâce à la classification R, Hugh Jackman peut enfin jouer le Wolverine des comics, celui qu'il voulait depuis longtemps, et on peut dire que sa prestation restera certainement l'une des meilleurs de sa carrière ! Patrick Stewart, qui campe ici le Professeur Charles Xavier pour la dernière fois, nous offre lui aussi une excellente performance, avec un Professeur X totalement différent de celui des précédents volets: on a plus affaire à un grand-père malicieux qu'au directeur l'institut Xavier. Et l'alchimie entre les deux acteurs n'en est que renforcée, avec un inversement des rôles: c'est au tour de Logan de contrôler un Charles Xavier devenu dangereux...

Hugh Jackman campe un Wolverine violent, brutal, mais aussi affaiblis: les fans sont aux anges !

Hugh Jackman campe un Wolverine violent, brutal, mais aussi affaiblis: les fans sont aux anges !

Mais la grosse surprise de ce film, c'est la jeune Dafne Keen, âgée d'à peine 12 ans (12 ans bon dieu !), qui campe le rôle de X-23, clone féminin de Wolverine. Sans prononcer un seul mot pendant plus de la moitié du film, elle arrive à faire véhiculer des émotions rien que par ses expressions, tout en nous offrant des combats impressionnants ainsi que la scène la plus émouvante de tout le film. Que nous soyons rassuré, la relève de Hugh Jackman dans le rôle de Wolverine est assurée: en effet, dans les comics, à la mort de James "Logan" Howlett, allias Wolverine, c'est X-23 qui récupère son nom et son costume.  

Dafne Keen, une X-23 impressionnante, digne de reprendre le flambeau

Dafne Keen, une X-23 impressionnante, digne de reprendre le flambeau

Et l'émotion dans ce film, parlons en ! Certains trouvent qu'il ne fait pas véhiculer énormément d'émotion. Bon, ok, c'est vrai que quand le Professeur X meurt (oui, encore !), on ne ressent pas forcément grand chose: sa mort arrive comme un cheveu sur la soupe, et la scène est bien trop courte, si bien que dès qu'il meurt, on passe directement à une scène de combat (dantesque), ce qui nous empêche de nous attarder sur son sort. Par contre, pour ce qui est de la mort de Wolverine, j'ai vraiment été ému, c'est exactement la mort que j'imaginais ! Et même si la scène de son décès n'est pas des plus émotionnelle, le plan suivant est magnifique, avec X-23 qui replace la croix posée sur la tombe de Logan de sorte à faire apparaître un X: le plus beau des hommages pour le mutant !

Sincèrement, je trouve que le film n'a qu'un seul vrai défaut: son méchant (tiens donc), Donald Pierce, campé par Boyd Holbrook. Il a un bras bionique de méchant, une gueule de salaud, une façon de parler de méchant, mais à part ça, il est vide, il ne sert au final qu'à donner un obstacle à Wolverine dans son road trip sanglant ! Mais personnellement, cela ne m'a pas vraiment dérangé: après tout, Logan est un film intimiste, il se démarque ainsi des autres films de super-héros. C'est avant tout un film d'adieu pour Wolverine, permettant ainsi de rendre hommage aux 17 années de Hugh Jackman dans le rôle, donc ce n'est pas l'antagoniste qui est au premier plan, c'est avant tout cette nouvelle chance de rédemption que Logan pensait avoir perdue, et avoir un méchant relégué au second plan n'est pas bien grave à mon goût.

En définitive, Logan se démarque totalement des autres films de super-héros, et restera, à mes yeux, le meilleur film de la franchise X-men à ce jour, et même le meilleur film de super-héros depuis The Dark Knight. Hugh Jackman quitte le navire avec brio, et on ne peut que le remercier pour ces 17 années remarquables dans l'univers des super-héros (l'acteur reste celui qui a incarner son personnage le plus longtemps dans une saga adaptée des comics).

Ma note: 20/20, pour les 2 heures merveilleuses passées en salle, pour la prestation de Hugh Jackman, pour le passage de flambeau à la jeune Dafne Keen, et surtout pour l'hommage à Wolverine, ce film mérite largement cette note !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Angeline 20/03/2017 21:12

j'aime me promener ici. un bel univers.

Angelilie 12/03/2017 18:46

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.

Istyar 12/03/2017 18:50

Et bien merci beaucoup pour ce commentaire, cela me fait très plaisir de voir que mon blog plait malgré le peu de temps que j'ai (hélas) à lui consacrer.